[Séance ciné] Captain Fantastic

Rares sont les films qui arrivent à nous donner envie de les voir sans connaître ni le synopsis, ni la bande-annonce, et pourtant, c’est exactement ce que Captain Fantastic a fait pour moi. Je vais vous en parler, mais sachez par avance que c’est un film qui vient du cœur et qui ne pourra que vous émouvoir. Si vous souhaitez tout de même en savoir plus, aiguisez vos couteaux, on part faire un tour en forêt !

aragorn
Un beau moment, tout simplement

Captain Fantastic nous raconte l’histoire d’un père qui élève ses six enfants, dans un petit paradis bâti en forêt, loin de la civilisation. Ils sont rigoureusement entraînés et éduqués, mais ils vont se retrouver obligés de quitter leur sanctuaire, et voir le monde d’un autre œil, autant pour les enfants que pour le père…

J’ai vraiment envie que vous puissiez découvrir Captain Fantastic par vous même, donc je vais essayer de rester abstrait… L’histoire de ce film nous fait passer par la joie, la tristesse, les rires et les larmes. Ce n’est donc pas juste un “feel-good movie” même si des éléments s’y prêtent. En effet, on traverse les épreuves avec la famille, pour le meilleur et pour le pire, chaque section ayant un certain message, une petite morale, qui vient souligner le propos général. Il n’y a pas de temps mort, tout du long on se laisse entraîner dans cette aventure, comprenant peu à peu comment ils fonctionnent, et pourquoi ils vivent comme ils le font. On y verra une critique sociétale et/ou une éloge de la famille, mais quoi qu’il en soit, on n’aura qu’une envie, c’est d’apprendre à les connaître. Il y a des moments qui peuvent paraître triviaux mais qui, au cours de la scène, mettent en exergue une relation forte, une culture poussée, un intellect développé, et ce à tous les niveaux d’âge. Aucune scène n’est superflue, et cela est une des forces du film.

On apprend à connaître les personnages, de manière étonnamment bien ficelée pour découvrir leur personnalité un à un. Je suis progressivement tombé sous le charme de cette famille, le père comme les enfants apportant chacun leur pierre à l’édifice. Il y a une douceur, une innocence, qui accompagne la sincérité de ces gens, tous autant qu’ils sont, qui fait que l’on ne leur souhaite que tout le bonheur du monde. Viggo Mortensen joue un père qui aime sa famille, et qui fera tout pour la protéger et rester avec elle. Son personnage mûrit au cours du film et c’est magnifiquement interprété, je trouve. Je ne vais pas trop m’étaler sur le reste de la famille, mais ils sont touchants, tendres et bruts à la fois. J’admire le casting, vraiment : une performance sans fausse note, humaine et authentique. J’ai été marqué aux cours des scènes par chaque membre de la famille, et je me suis retrouvé à les adorer à la fin du film.

child

Ce Captain Fantastic n’est pas seulement beau dans le message, mais aussi la forme. Le réalisateur Matt Ross a réussi à capturer de véritables clichés de la vie, avec de splendides plans qui nous racontent tout ce qu’il y a à savoir, capturant l’essentiel, sans faire quelque chose d’esthétisant sans intérêt. Un bel équilibre dans les images et les plans qui racontent les émotions de cette famille. À noter également, que la musique de ce film a été une merveilleuse surprise, notamment la présence de Sigur Rós à plusieurs reprises qui convient parfaitement à l’esprit du film, et ses tons mélancoliques. Il y a des séquences musicales interprétées par la famille elle-même, et j’ai adoré également - mon côté mélomane a été ravi de bout en bout.

L’image, le son et la narration forment un ensemble incroyable, émotionnel et solide, avec un rythme qui m’a semblé idéal. Je dirais presque que ce film m’a transcendé, tellement il est honnête et délicieux ; un véritable bol d’air frais. Vous avez aimé Little Miss Sunshine ? Il y a fort à parier que vous allez adorer Captain Fantastic. Je le recommande pleinement, ne serait-ce que pour son atypisme qui va droit au cœur. Un film à l’image de son titre : fantastique, tout simplement.

Fantastiquement vôtre,
À plus !


Catégories :