[Séance ciné] Don Jon

Illustration d'article

Un petit article sur un petit film sorti fin décembre, ça vous tente ? Don Jon est à l’honneur, et c’est avec plaisir que je vous en parle ici. Ce n’est pas une grosse production américaine, c’est plus indépendant (à mes yeux). Mais ça ne vous dit pas tout, laissez-moi vous plonger dans le monde de Jon (ça rime avec pr0n, tiens).

jgl_laughing
Personne ne peut rire en étant aussi beau gosse, mais ce film donne une chance d'essayer

Jon est un jeune homme du New Jersey qui aime beaucoup sa famille, ses potes, son église, ses nanas, et… son porno. Il en regarde quotidiennement, et cherche à trouver une relation, disons, similaire, mais ses recherches ne sont pas aisées. Mais il cherche… Souvent en boîte de nuit, où ses potes l’appelle le “‌Don‌‌” (Dom Juan, tout ça) car il ne repart jamais seul. Barbara, une fille qui lui a tapé dans l’œil, c’est un tout autre défi, elle ayant une préconception de l’amour plus orientée romantique. Est-ce que ça peut marcher ?

Le film traite de son sujet de manière très contrôlée, sans omettre une dose d’humour non-négligeable qui fait passer les 90 minutes de ce film sans le moindre ennui. Les personnages ont tous un égo surdimensionné, peut-être que c’est l’effet New Jersey, mais j’ai adoré. Autant je n’aime pas cet accent, autant les acteurs l’ont transmis avec brio, donc immersion totale (V.O., bien entendu). Le personnage de Jon est vraiment intéressant à suivre, avec ses questionnements sur ce qu’il cherche, le tout pour livrer un message sincère. Un film assez osé mais qui réussit son pari, en tout cas en ce qui me concerne.

Bien rythmé, carrément bien filmé, superbement bien écrit, sympa, amusant et authentique sont quelques façons de décrire le film, qui confirme le talent de l’excellent Joseph Gordon-Levitt qui a écrit et réalisé cette petite perle cinématographique. Il est évident que je vous recommande de voir ce film si vous en avez la possibilité, ses qualités étant nombreuses et son contenu rafraîchissant. Et puis JGL est un beau gosse. Et puis Scarlett Johansson une belle gosse. Je ne sais pas quoi vous dire d’autre : foncez !

Pornographiquement vôtre (euh, j’suis pas sûr, là d’un coup - help?), À plus !

Catégories :