[Compte-rendu] Beyond : l'avant-première

Hier soir s’est tenu au Grand Rex l’avant-première mondiale de Beyond: Two Souls, le nouveau jeu PS3 de David Cage et son équipe chez Quantic Dream, avec la participation d’Ellen Page, Willem Dafoe et Kadeem Hardison (pour en citer quelques uns), et Lorne Balfe à la musique (produite par Hans Zimmer). Autant dire que c’est du lourd. Ayant apprécié Heavy Rain et aimant beaucoup les films de Willem Dafoe et Ellen Page, quand j’ai appris qu’une soirée allait se dérouler pour le jeu en présence de l’équipe, j’ai assez vite pris la décision de faire le déplacement pour m’y rendre (j’habite à Lyon, voyez-vous). Et je ne peux pas dire que j’ai regretté…

super_ellenpage_rainnwilson300
On est dans la place

Après quelques péripéties dans le RER, le métro et les rues parisiennes, nous avons trouvé le Rex aux alentour de 18 h 25 et avons dû constater que la file d’attente était déjà très longue. Il y avait de nombreux photographes et reporters présents, des caméras partout… c’était très impressionnant ! Je dois admettre que je ne m’attendais pas à un événement de cette envergure, mais d’un autre côté c’était une avant-première mondiale, donc forcément, c’était très important. Du coup, il y avait un tapis rouge, et quand ils ont commencé à faire entrer les spectateurs vers 19 h, nous avons marché sur ledit tapis. Quelle classe !

Une fois à l’intérieur, nous avons été invités à nous installer au premier étage, au balcon de la salle. Sur les chaises nous attendaient un livret assez complet sur le jeu (un bonus de pré-commande Micromania il me semble) ainsi qu’une bouteille de Coca. N’ayant rien bu depuis 13 h (et oui, j’avais oublié ma bouteille d’eau), ça tombait bien. Pour nous faire patienter, des vidéos du making of du jeu ont été diffusées sur le grand écran… j’avais évité jusque là de regarder quoi que ce soit histoire de pouvoir savourer le jeu mais en venant à cette soirée, cet engagement tombait à l’eau. Après une poignée de vidéos, les acteurs sont arrivés au Grand Rex. Les caméras dehors ont filmé cela et cela a été retranscrit sur l’écran dans la salle. Nous avons pu voir les acteurs pendant leurs interviews sur le tapis, et leur bonté à signer des autographes pour les fans ayant attendu dehors (j’aurais bien voulu une petite dédicace aussi mais tant pis). J’aimerais mettre en avant le geste de Willem Dafoe quand on ne lui passait pas de feutre pour signer : il frottait ses pouces contre ses doigts tout en ayant l’air légèrement paniqué, ça m’a fait sourire. :D

Après l’attente est arrivé sur scène Jim Ryan, le président de Sony Computer Entertainment Europe, pour faire une brève introduction, en anglais puis en français (et il s’est plutôt bien débrouillé) de ce que ce jeu représente pour Playstation, et que les prochains mois seront prometteur… “Playstation 4” a mérité quelques applaudissements. Il a ensuite laissé la place à Guillaume de Fondaumière, le producteur exécutif du jeu, qui s’est occupé de nous présenter les invités de la soirée. Lorne Balfe, compositeur du jeu, a rejoint la scène, suivi de Kadeem Hardison qui joue Cole Freeman dans le jeu. Je n’avais pas entendu parler de lui jusque là mais il a l’air très cool et je suis curieux de voir son rôle dans le jeu. Ont suivi Willem Dafoe (Nathan Dawkins dans le jeu) et Ellen Page (Jodie Holmes), les stars de la soirée il faut le dire, qui ont été applaudis comme il se doit. David Cage a rejoint la scène en dernier, lui aussi applaudis par les nombreux fans de son travail présents dans la salle. Il a présenté en quelques mots ce qu’étais Beyond, et ce qu’il a eu comme rôle dans la production, qu’il a qualifié de simple car il ne devait que trouver les idées… il a donc tenu à ce qu’on félicite les personnes derrière ce boulot colossal : l’équipe de Quantic Dream. Le rideau se lève (bon il va sur les côtés, passons), et d’un coup, plus d’une centaine de personnes se tiennent su la scène. Un beau geste. Beaucoup d’applaudissements, une fois de plus… Comme vous pouvez vous l’imaginer, applaudir aura été assez fréquent. Mais c’est normal.

Nous avons ensuite eu le droit à une présentation du jeu sur le grand écran, d’une durée d’environ 45 minutes. Il a été précisé que tout était capturé à partir du jeu, et qu’il fallait pardonner la perte en qualité de la vidéo suite au redimensionnement pour la projection en 2K sur cet (énorme) écran. Il y avait quelques révélations scénaristiques mais la présentation a été éditée pour retirer les plus gros spoilers, ce que j’ai apprécié. Nous avons pu voir plusieurs étapes de la vie de Jodie et son lien à Aiden, et elles auront toutes suscité une réaction positive dans la salle. Pour ne pas révéler quoi que ce soit aux personnes qui se privent de médias du jeu, je vais aborder le côté graphique du jeu qui m’a vraiment épaté. Leur système de particules a l’air poussé et permet des effets de feu et de neige assez épatants. Mais il y a aussi de très belles lumières qui vont créer une ambiance très spécifique, ainsi que de nombreux petits détails, rendant les décors très réalistes. Mais le plus impressionnant et important, c’est la motion capture, qui permettent d’avoir des visages d’une rare qualité (même L.A. Noire serait jaloux). J’ai trouvé que les sourcils étaient un peu rigide mais globalement c’est époustouflant, j’ai parfois oublié que j’étais en train de regarder un jeu vidéo qui tourne sur PS3… Quantic Dream a réussi à créer quelque chose d’assez unique. J’ai très peu à reprocher au jeu, car la musique aussi va renforcer l’émotion qui se dégage des scènes. J’espère que Beyond réussira à avoir un impact émotionnel du niveau de The Last Of Us, mais pour ce que j’ai pu voir, c’est bien parti. À la fin de la “démo”, je crois que le nombre d’acheteurs potentiels a fortement augmenté. :)

Pour finir, il y a eu une séance de Q&A, questions/réponses, gérée par Dan Mal, qui s’excuse pour son français (mais on le pardonne). Il a d’abord posé quelques questions à David Cage, concernant Quantic Dream et sa vision pour Beyond. Ensuite le reste de l’équipe (par là j’entends les acteurs et le compositeur) les a rejoint sur scène pour quelques questions concernant leur implication, le retour sur cette expérience, le tout, très positif. Pour finir, le public a eu le droit de poser des questions, ce qui était une bonne chose à moitié seulement, car ces questions avaient déjà reçu une réponse au cours de la soirée, il suffisait d’être attentif. La seule question qui m’a semblé originale était adressée à Lorne Balfe sur la méthode de composition, qu’il a qualifiée de luxueuse car il a pu écrire avec des images du jeu assez avancée, contrairement aux films où très peu de matériel est disponible. Un jeune homme a posé une question qui critiquait à fois les méthodes de David Cage et la PS3, et il s’est fait huer dans la salle, ce que j’ai trouvé honteux… quelle belle image on donne des français à cette équipe ! Sa formulation était très bancale mais aurait pu être pertinente, car il avait demandé pourquoi David Cage ne s’était pas essayé à faire un film, ce qui aurait été très intéressant… J’aurais bien posé une question moi-même mais encore aurait-il fallu savoir qu’il était autorisé de se rendre au rez-de-chaussée pour avoir le micro, tout ça… mais bon, une fois de plus, tant pis ! Suite aux questions, la présentation était terminée à 22 h 30. Il y avait des bornes de jeu pour tester Beyond mais j’ai préféré passer mon tour pour pouvoir me mettre à fond dans le jeu quand je l’aurai, ayant déjà été assez “spoilé” au court de la soirée. Nous avons quitté le Grand Rex pour prendre à manger, car mine de rien ça faisait quatre heures que nous étions là, et certains plus longtemps.

En résumé, c’était un événement que j’ai beaucoup apprécié et je ne regrette pas d’avoir fait le déplacement pour quelque chose d’une telle envergure. Et pouvoir voir de ses propres yeux le génial Willem Dafoe et la sublime Ellen Page, c’est que du bonus ! David Cage et Lorne Balfe aussi, ça fait plaisir. Le jeu en soi m’a vraiment attiré - j’étais hésitant il y a quelques temps mais je suis désormais conquis, et j’ai véritablement hâte de me mettre dans cette fantastique histoire dont le script fait près de 2 000 pages ! Sacré David… J’en ferai un test en temps et en heure, et en attendant vous pouvez vous aussi vous procurer Beyond: Two Souls en édition normale ou spéciale (hé oui, des liens sponsorisés… pour rembourser mes frais de train, par exemple). Je tiens à remercier PixelTux qui a pu me trouver une invitation, Clément qui a eu la gentillesse de m’héberger, et Julien qui nous a accueilli pour le dîner (oui bon, on est allés au McDonald’s…) - je n’oublierai pas cette soirée de sitôt ! Je vous laisse sur ces deux très belles photos :

ellen willem

Beyondement vôtre,
À plus !