[Séance ciné] Star Trek Into Darkness

Illustration d'article

C’est la fête du cinéma les amis, 3,50 € la place ! Et ce, jusqu’à mercredi 3 Juillet, profitez-en. ;) Moi j’ai saisi cette occasion pour aller voir le dernier Star Trek… Ayant plutôt bien apprécié le précédent, où J.J. Abrams était aux commandes, je me suis dit que, à ce prix là, je ne risquais pas grand chose. Mais qu’en est-il vraiment ?

picard_clap
Bien joué, petit, bien joué…

Commençons par le début… on assiste à une scène assez spectaculaire qui nous met dans l’ambiance du film. Mais vu que je ne veux pas gâcher votre première séance du film, je dirais juste que on voit que le budget d’effets spéciaux est bien rentabilisé. Et on retrouve nos acteurs favoris à travers cette scène, ainsi que l’U.S.S. Enterprise, bien entendu. Bon voilà, le décor est posé… On a bien entendu un grand méchant qui vient plonger le monde dans l’obscurité… (je suis drôle, hein ?)

Et ce grand méchant, c’est Benedict Cumberbatch, enfin, John Harrison dans le film. Je parle surtout de lui car on connaît déjà les autres acteurs grâce au précédent film, quoique j’ai trouvé dommage que certains soient un peu mis de côté, même si d’autres sont développés et ça fait plaisir. Je sais que on ne peut pas parler de tout le monde à part égale, surtout qu’on les a déjà vu… donc, oui, John Harrison. On notera surtout sa voix bien grave et saisissante (en V.O. bien sûr - les V.F. c’est berk), parfaite pour son rôle, ainsi que son visage pâle et sinistre… rien qu’en photo - en costume - il en jette, mais dans le film il est très imposant. Je compte regarder la série Sherlock d’ailleurs, il joue dedans, ça m’a l’air bien sympa. Enfin bref, il vient mettre le bordel et du coup, notre chère équipe de l’Enterprise, va le traquer. Je n’en dévoilerai pas plus, mais la scène de la “‌rencontre‌”, pour ainsi dire… il est balèze, ce John. On avance donc, on en apprend plus sur ce méchant et ses intentions, ses motivations, et Jim Kirk agit en conséquence, mais forcément, il y a une baleine sous la roche, et l’équipage rencontre des surprises, et je ne peux toujours rien dévoiler. Bon sang. Pourtant j’en ai des choses à dire… Continuons sur autre chose alors. Les effets spéciaux peut-être ? Allez, c’est un bon sujet, allons-y.

Les lens flares ont été revus à la baisse suite à des critiques, et ici j’ai trouvé ça en quantité raisonnable, pas plus mal. Quoi, on s’en fout ? D’accord. Pour un film qui a pour ambition de nous faire visiter l’espace et ses planètes, entre autres, c’est très beau. Même si ça n’a pas autant d’importance que le scénario, il faut avouer que ça joue pas mal… entre de super plans dans l’espace et des scènes d’action (comprendre : explosion) géantes, le fan d’effets spéciaux en moi est assez satisfait. Et toujours des gadgets pour justifier ces images, comme un réacteur de fusion froide qui gèle… quelque chose. C’est juste… trop cool. (YEAAAAAH!) Tout ça pour dire que c’est un bien beau spectacle. Je dois avouer qu’au niveau du scénario (pour y revenir), j’ai été moins conquis que par l’épisode précédent, même si ça reste un bon film. N’étant pas un Trekkie, cet avis est contestable, mais tout le monde doit pouvoir y trouver son compte. Peut-être me faudra-t-il revoir le premier (ça fait longtemps) pour m’en assurer. Je peux dire, cependant, que la trilogie (hé oui) prévue par J.J. Abrams et son équipe ne peut être que réussie car elle est assez ambitieuse en termes techniques, et n’est pas une simple excuse pour créer des gros vaisseaux, car il ne faut pas oublier que Star Trek ce n’est pas tout nouveau, et il y a un certain niveau à maintenir pour être fidèle à la licence. Ce n’est pas le film de l’année mais il vaut sacrément le détour malgré tout. Et pour le prix du ticket, je l’ai plutôt bien rentabilisé, non ?

Je n’ai pas trop parlé de la musique car elle ne m’a pas tant marqué, comparé à l’excellente OST de Man Of Steel, mais elle a quand même ses moments forts, je lui accorde ça, et il y a certains bruitages bien poignants. Ah oui par contre, un truc qui m’a dérangé, c’est ce petit bip bip bip qu’on entend toutes les demi-seconde à bord de l’Entreprise…on a compris que c’est un vaisseau blindé de technologie, ça va, merci. Et désolé pour toutes ces parenthèses, mais j’ai beaucoup de bêtises à dire. Bref, ce fut un bon film.

Vulcainement vôtre, ____//, (c’est le signe Vulcain avec la main, ça vous épate, hein ?) À plus !

Catégories :