[Test] Final Fantasy VII Remake INTERmission

Près d’un an après la sortie de FFVII Remake, nous avons le droit à une version améliorée pour PS5, Intergrade, accompagnée d’un contenu téléchargeable : INTERmission. Il nous met dans la peau de Yuffie, afin d’étoffer un peu l’histoire globale et introduire le personnage venant de Wutai. Équipez votre meilleure Materia, Midgar nous attend !

Deux Tortues Ninja se tapent la main en high-five tout en mouvement.
Un duo efficace !

Yuffie, une shinobi de Wutai, se rend à Midgar car elle a entendu des rumeurs d’une puissante Materia développée par Shinra dans leur laboratoire secret. La jeune chasseuse de Materia est très motivée à leur dérober, afin de vanter les compétences de Wutai tout en affaiblissant l’entreprise. Étant en territoire inconnu, elle doit allier ses forces avec le groupe de rebelles Avalanche, qui l’aideront à mener à bien son infiltration, aux côtés de son confère de Wutai, Sonon. Bien que le duo soit habile, c’est une mission dangereuse qui les attend…

Yuffie en plein salto durant un combat où des étincelles volent dans tous les sens.

Bien que ceci soit un contenu additionnel relativement court, nous avons droit à deux chapitres plutôt intéressants. Pour le coup, je m’attendais à une histoire assez plate et inutile mais je me suis retrouvé investi et ça m’a semblé sincère, parfois poignant. Nous avons droit à quelques détails sur Wutai et le passé de notre protagoniste, ainsi que Sonon. Ce dernier n’est pas juste là pour décorer et j’ai apprécié son personnage, qui bien que plus vieux, est hiérarchiquement inférieur à Yuffie et la respecte comme il se doit. Ce scénario rejoint ce que nous avons pu voir dans le jeu de base par rapport à Avalanche et Shinra, apportant un nouvel angle à ce conflit, du point de vue de Yuffie.

Un plan de l'invocation Ramuh en contre-plongée où il prépare une attaque électrique, tandis que l'interface montre Sonon K.O et yuffie avec très peu de points de vie.

Niveau gameplay, c’est similaire à l’aventure avec Cloud, mais Yuffie a son propre style de combat de ninjutsu qui est très dynamique. Son shuriken surdimensionné lui permet d’attaquer de près ou à distance, pratique pour se mettre en retraite le temps de se soigner. Sonon (un allié que nous ne contrôlons pas mais à qui nous pouvons donner des ordres), lui, utilise un bâton qui est plus direct mais qui permet, quand nous activons la Synergie, d’effectuer des attaques groupées avec Yuffie. Elle traverse également les environnements plus agilement et peut lancer son shuriken pour briser des caisses de loin. Nous avons le droit à quelques quêtes annexes afin de débloquer l’invocation Ramuh, devenir la championne du jeu de Fort Condor, remporter le concours organisé par le bar Happy Turtle, ou encore triompher d’un défi de cassage de caisses qui lui seul m’a pris deux heures pour avoir le plus haut score.

Yuffie, avec son costume de Mog, traverse en courant un pont, avec en arrière-plan le ciel couvert de Midgar et son pillier central.

Le jeu est incroyablement beau, sans l’ombre d’un doute. Le mode Performance en 60FPS est un vrai bonheur sur PS5 et je me verrais mal retourner sur 30FPS, rien que pour les combats. Beaucoup de choses se passent à l’écran et c’est un plaisir de tout voir avec une telle fluidité. Le mode photo a été introduit avec cette mise à niveau et nous pouvons donc voir Midgar sous de nouveaux angles. L’éclairage est joli mais comme beaucoup se demandaient : depuis le taudis (que nous revisitons), cela reste une image plate en arrière-plan — honnêtement pas un grand souci vu comment le reste est propre. Nous voyons aussi quelques nouvelles zones de Midgar et c’est assez bien fichu. La musique est familière et agréable, bien qu’une zone soit orientée jazz improvisé qui était un peu too much  pour moi. Globalement, les thèmes sont bien appréciés par mes petites oreilles !

Yuffie traverse un couloir très industriel et métallique. L'interface du mode photo est visible.

Ce contenu additionnel m’a pris environ dix heures à boucler, avec les quêtes annexes du Fort Condor qui est un mini-jeu stressant mais divertissant, ou encore ces caisses à briser qui demandent une dextérité digne du shinobi qu’est Yuffie. Le scénario est court mais suffisant pour faire passer les quelques heures en compagnie des deux agents de Wutai, qui sont attachants. Et agréablement, ça charge super vite — merci le SSD ! Si vous aviez le jeu sur PS4, avez désormais une PS5, et voulez découvrir Midgar à travers Yuffie, INTERmission devrait vous plaire. Et même, rien que pour la qualité graphique, cette mise à niveau Intergrade vaut le détour !

Shurikenement vôtre,
À plus !