[Test] The Order : 1886

Illustration d'article

Suite à la soirée de lancement du jeu et la Masterclass de Ru Weerasuriya, j’étais en condition pour me mettre dans The Order : 1886, une exclusivité PS4 développée par Ready At Dawn. Avant même qu’il ne soit sorti, les gens se sont mis à critiquer le jeu sans y avoir joué, donc je propose mon avis après avoir torché le jeu dans tous les sens. Alors, anarchie totale, ou est-ce que tout est en ordre ?

sherlock_book
Hmm laisse-moi suivre le jeu, merci

The Order : 1886 est un jeu uchronique qui se déroule à Londres, vous l’aurez compris, en 1886, mais ce n’est pas l’Histoire que l’on connait. En effet, dans cette version, on incarne un chevalier de l’Ordre, Sir Galahad. Cet Ordre se bat depuis des siècles contre les Lycans, des sortes de loups-garous (mais pas vraiment). Grâce à l’Eau Noire, une découverte faite pendant les croisades, les chevaliers peuvent vivre plus longtemps et se soigner de tout type de blessure. Cela étant, ce combat n’est pas sans repos, et comme si ça ne suffisait pas, les Rebelles viennent aggraver les choses…

Rentrons tout de suite dans le cœur de la controverse : la durée de vie. Le jeu peut sûrement se faire en cinq heures, oui, mais j’en ai mis plutôt une dizaine pour ma part. J’aime prendre mon temps pour tout visiter, et le jeu est peut-être un jeu très fermé en terme de liberté d’exploration, il n’en reste pas moins assez fourni, et il y a pas mal de choses à voir, ce qui m’amène à mon point suivant…

The Order : 1886 est tout simplement le plus beau jeu que j’ai eu le plaisir de voir tourner. Il est ultra propre, tourne à 30fps constants, et graphiquement on a du mal à lui reprocher quoi que ce soit. Je suis un peu tatillon donc je vais admettre que je trouve dommage l’absence de reflets en temps réel des personnages, ne seraient-ce des simulations qui ressemblent de loin, mais bon, tous les autres effets visuels sont impressionnants pour compenser. Le jeu est orné de deux bandes noires, car en effet, The Order tourne en 1080p dans le format 2.40:1, une norme cinématographique, et non pas en 1.77:1 (l’habituel 16/9e), ce qui met dans des conditions différentes, mais familières et pas désagréables pour autant - une intention artistique de Ready At Dawn qui marche plutôt bien.

The Order: 1886_20150222183545

Pour accompagner le visuel, rien de tel que le sonore ! La musique du jeu est très ancrée dans l’époque, avec des instruments à vent, à cordes et des chœurs… mon côté mélomane est ravi. Un thème principal assez posé mais qui fonctionne revient au cours du jeu, avec d’autres musiques bien senties, pas trop imposantes qui nouent le tout ensemble. Les performances vocales sont également à saluer, très efficaces, sans oublier les expressions faciales qui vont avec. J’ai vraiment adoré le personnage de Lafayette, autant dans sa façon d’être que de s’exprimer. Un très beau travail a été fait à ce niveau.

Le gameplay est somme toute assez classique : tuer les méchants, renouveller son arsenal, grimper sur les murs… ce qui n’est pas sans rappeler un certain Uncharted, mais en moins “freestyle”, et avec des armes un poil plus jouissives (ça vous plairait de décapiter des ennemis avec un arc électrique ?), et un ton plus gris et sérieux (mais on a quelques touches d’humour, je vous rassure). Quelques moments sont un peu trop lents dû à l’impossibilité de marcher vite (pendant ces séquences, j’entends - il est bien entendu possible de courir pendant les parties orientées action) mais globalement on a un bon rythme action/histoire. Et je n’ai pas eu l’impression de regarder un film pendant des heures, qu’on soit d’accord. Et puis ça ne se compare pas vraiment, pour être juste.

Pour finir, parlons de l’histoire ! J’ai bien aimé ce scénario et ses personnages, de mon côté, mais je dois vous dire que je trouve que la fin arrive un peu comme un cheveu dans la soupe. Il manque ce tout petit quelque chose pour rendre le tout grandiose, car l’univers du jeu est extrêmement intéressant et prometteur, c’est certain. Il y a quelques clichés dans le scénario que je n’évoquerai pas ici, mais ce ne m’a pas empêché d’apprécier cette histoire de réalité alternative. J’aimerais même en savoir plus, donc je reste un peu sur ma faim à ce niveau, je dois bien l’avouer.

The Order : 1886 est donc un jeu qui fait une arrivée remarquée sur PS4 avec un niveau technique inégalé jusqu’ici. Pour un développeur qui vient de la PSP, je suis assez bluffé par la performance ! Le gameplay est classique mais plutôt efficace avec un arsenal jouissif, et des séquences pour tester ledit arsenal assez intenses. L’histoire est un peu en deçà mais n’est pas mauvaise, et le potentiel est clairement là. Si suite il y a, je suis confiant que Ready At Dawn sauront nous surprendre à nouveau, et en mieux ! The Order : 1886 est disponible exclusivement sur PS4 - un bon jeu pour enfin ressentir la capacité de la PS4, et nous n’en sommes même pas à 2 ans dans son cycle de vie. Vivement la suite !

Uchroniquement vôtre,
À plus !

Acheter :  

Catégories :