[Test] Star Wars Jedi Fallen Order

Après avoir longuement hésité, j’ai fini par profiter d’une promotion (dix balles !) sur Star Wars Jedi : Fallen Order, et je n’ai aucun regret. Je tenais à en faire un rapide test alors choisissez votre sabre laser et allons décimer des Stormtroopers !

L'acteur Adam Driver dans un costume de Kylo Ren pour un sketch de SNL regarde la caméra et montre un pouce approbateur de manière très inconfortable.
Je valide !

Cinq ans après les événements de Star Wars : Épisode III  et l’ordre d’exécution de tous les Jedis, nous incarnons Cal Kestis, un padawan qui a caché son identité et dont la connexion avec la Force a été abîmée, afin d’assurer sa survie. Finalement trouvé par l’Empire, il se trouve dans une aventure malgré lui pour sauver d’autres potentiels padawans.

Vue éloignée de Cal brandissant son sabre laser couleur or, dans une chambre d'une ancienne civilisation alien.

Le gameplay est satisfaisant et manier un sabre laser est très jouissif. Nous ne pouvons pas trancher à travers tout et n’importe quoi comme Raiden dans Metal Gear Rising , mais certains combos permettent de démembrer des ennemis, voire même décapiter des robots ! La façon dont Cal retrouve ses compétences et trouve des améliorations au fur et à mesure est crédible, offrant une progression mesurée qui nous fait revisiter différentes planètes dans de nouvelles zones. Quelques frustrations sur les parades mais sinon il y a de quoi explorer pour trouver son style ! Et niveau pouvoirs, j’ai retrouvé des sensations semblables à Control, donc du positif ! Et puis… pousser un Stormtrooper dans le vide avec la Force, ah que c’est drôle ! (il faut utiliser des points de compétence pour débloquer ça mais ça en vaut le coup, je vous assure)

Cal se tient vers la sortie d'une grotte et voir au loin un vaisseau de l'Empire décoller.

Niveau graphique, c’est propre et fluide mais surtout, l’interface et les formes artistiques représentées sentent un peu le God of War (2018) donc là aussi, du positif. Imaginez des runes nordiques en version alien, mais également les menus organisés de manière similaire avec une ambiance proche, le tout avec des traitements typographiques plus modernes proches des récents films Star Wars . Les décors sont riches et sublimes, notamment sur Kashyyyk avec ses forêts verdoyantes. Quatre planètes principales ont chacune leur style et l’exploration est de rigueur !

Cal est au premier plan dans un couloir, tenant son sabre laser à lumière verte ici. Au bout; un ennemi avec une sorte de massue électrifiée violette l'attend pour se battre.

Certes je ne suis pas le plus grand des fans de la licence mais j’ai trouvé que l’histoire marche bien et s’intègre bien dans l’univers, avec un Cal dont le personnage est bien écrit, et ses deux alliés un peu stéréotypés mais très sympathiques. Le groupe est pour le moins éclectique et forme un ensemble intéressant avec plusieurs facettes. Et n’oublions pas le petit BD-1, un droïde qui accompagne notre héros tout du long dont les bruits inintelligibles (mais pourtant intuitivement compréhensibles) nous guident au cours de l’aventure. La musique est aussi extrêmement Star Wars-esque sans trop abuser, j’ai bien aimé ce côté là. Et dernier point : le mode photo est super libre et plein de paramètres, une vraie pépite dans le monde de la photographie virtuelle.

Cal se tient debout devant une énorme statue d'un personnage alien, dans une caverne seulement éclairée par un trou dans le plafond au-dessus de la statue.

Bref, un rapide test pour vous vendre les mérites de ce jeu solo dans l’univers Star Wars que j’ai beaucoup apprécié. Le gameplay est fun et la narration fonctionne bien, avec un Cal Kestis plutôt attachant. Une suite, Star Wars Jedi : Survivor , est prévue pour 2023 et je l’attends de pied ferme !

Padawanement vôtre,
À plus !